20180731_093046

Parmi les destinations qui ne m'ont jamais fait rêver, il y avait les Iles Canaries.

Je les associais au tourisme de masse, et donc il me paraissait parfaitement incongru d'aller perdre deux semaines de vacances sur un bout de caillou entourée de touristes venus s'échouer sur des plages bondées.

C'est d'abord avec beaucoup de réticence que j'ai considéré cette destination pour nos vacances d'été lorsque Mr P. me l'a présentée. Je rêvais des Cyclades, lui ne voyait que les statistiques de vent prometteuses de Fuerteventura qu'il consultait religieusement sur Windguru.

20180729_175347

The place to be au mois d'Août pour tout kitesurfer ou windsurfer qui se respecte m'a-t-il affirmé !

Certes, j'avais vu les photos magnifiques de Lanzarote et les billets enthousiastes de Travelling Brunette. Cela avait un peu contribué à faire évoluer mon avis très négatif.

Mais de toutes les iles des Canaries, Fuerteventura ne paraissait pas être la plus jolie...

Comme je suis curieuse (et qu'il faut faire aussi des concessions), et que je sais qu'il y a toujours quelque chose à découvrir, même quand on s'y attend le moins, nous nous sommes donc envolés pour deux semaines sur cette ile lunaire au large des côtes marocaines.

20180803_155609

L'ile rouge, comme l'appelle les Canariens.

La première impression a été un peu...fraiche, délicieusement fraiche, même. Partis de Paris sous la canicule, les 25°C nous ont revigorés dès l'arrivée. Suivie par un léger doute à la vue des paysages désertiques qui défilaient tout au long du trajet entre l'aéroport et Sotavento, notre lieu de résidence pour ces 15 jours à venir. Je voyais Mr P qui m'observait d'un air inquiet, se demandant quand j'allais râler contre ce caillou sans intérêt !

20180801_132353

Après 3/4 d'heure de route, la lagune de la plage de Sotavento s'est découverte sous nos yeux.

Un festival de couleurs de carte postale, entre le bleu turquoise de la mer, le sable blanc, et la farandole de couleurs des ailes de kites au loin.

20180728_154553

Les vacances s'annonçaient belles, et cela n'a pas cessé de se confirmer tout au long des ces deux semaines hors du temps.

Vivre à l'heure espagnole, sans contrainte, c'était exactement ce qu'il me fallait pour me reposer d'une année un peu trop dense.

Et même si j'y suis totalement réfractaire, la formule All Inclusive de cet hôtel était parfaite : nourriture saine et variée, personnel aux petits soins, ambiance ultra sportive.

20180731_091726

Sur la lagune, pas de place pour le touriste lambda qui cherche à caraméliser tranquillement sur le sable.

Car sur le sable, pas question d'y rester !

P1070011

Le vent souffle si fort que c'est le gommage des pieds à la tête si vous vous allongez plus d'une minute !

20180731_092306

Certains trouveront cela rédhibitoire,

P1070056

 

mais pour nous c'était l'assurance que nous serions préservés du tourisme de masse.

P1070003

Il y a foule, mais dans l'eau entre les planches à voiles et les kitesurfs qui offrent un ballet incessant.

20180729_174759_001

Pas question de se baigner dans leur aire de jeux.

20180729_182038

C'était même strictement interdit dans la zone de kite, beaucoup trop dangereuse.

20180731_092719

Qu'importe, la plage est immense.

20180731_092309

En s'éloignant du centre névralgique qu'est le Kite Center (et le Windsurf Center aussi),

20180731_092911

l'agitation cesse, laissant place à la beauté sauvage de la lagune.

20180731_092017

 

P1070198

Vision presque irréelle de cette mer bleue turquoise

20180729_175630

 

et des montagnes désertiques,

P1070197

 

ponctuées de roches noires qui jaillissent du sable blanc.

20180801_112022

20180801_112036

Au loin, les ailes des kites virevoltent en un ballet désordonné aux couleurs de l'arc en ciel.

20180729_175316

Dans ce bout du monde, le chant du vent invite à la rêverie, à la contemplation.

20180801_110539

Des petits écureuils curieux viennent vous tenir compagnie... ou distraire votre tentative de méditation (je n'y arrive décidément pas !).

20180801_112518

Venus de nulle part, vivant d'on ne sait quoi, ils rappliquent par dizaine, habitués à quémander quelques miettes.

20180802_171841

La lagune a été enchanteresse.

P1070204

Elle offrait un spectable changeant au gré des marées.

20180731_091953

Tantôt étendue de sable et de salicornes, seules les filantes scintillaient au soleil.

20180801_111728

Tantôt lagon à l'eau cristalline, vaste étendue marine contrastant avec le désert.

P1070195

P1070190

Je ne me lassais pas de mes longues balades, à refaire le monde avec Héloïse.

20180731_093530_001

Dans la liste de mes envies pour l'été, il y avait l'absence de contrainte. Et c'est exactement comme cela que j'ai vêcu ces vacances.

Sans fard, sans brushing, avec trois fois rien (un exploit !).

Du sport, des bons bouquins et de la bonne humeur.

20180802_170544

Quelques jolies balades dans l'ïle aussi, à découvrir dans un billet à venir.

20180802_174122

P1070200

 Nous logions à l'hôtel Melia Gorriones, Playa Barca, au sud de l'île.

20180731_092254

Un hôtel 4 étoiles très confortable, au service impeccable.  De l'extérieur, une architecture sans charme et massive qui rebute un peu.

20180731_094550

4 piscines dont un bassin de nage que j'ai fréquenté assidument, et une piscine d'eau salée, joliment appelée "le lagon".

Un jardin exotique,

20180731_093725

entre palmiers, bougainvilliers, tiaré

20180731_094532

oiseaux de paradis

20180731_094844

et cactus.

20180731_094721

20180731_095312

Exubérance botanique qui contraste avec le désert environnant et qui fait s'interroger sur la consommation d'eau nécessaire à cet enchantement, dans une ile où l'on sait la ressource en eau dramatiquement limitée. Je n'ai pas osé leur demander d'où provenait l'eau, j'aurais dû, et je vais peut-être interroger le groupe Melia...

20180731_091542

Au pied de l'hôtel, le centre de kitesurf René Egli caché au milieu des palmiers.

20180731_091505

Et un peu plus loin celui de windsurf, qui accueillait la coupe du monde de slalom et freestyle quand nous y étions.

20180729_164046

Ambiance assurée,

20180729_181543

et séquences admiration à répétition à chaque épreuve.

20180731_162711

Tous les champions logeaient à l'hôtel, et cela créait une effervescence bon enfant qui a donné le ton des vacances.

20180731_164421

Pour les couples sans enfant, l'hôtel Sol Beach House by Melia, jouxtant et dépendant du Melia Gorriones, est beaucoup plus tranquille car réservé aux adultes. Pas de ploufs qui vous asperge dans la piscine, ou de cavalcade entre les tables du resto. Je vous conseille d'aller voir le compte Instagram de Doris autour du Monde qui y a séjourné peu de temps après nous.

Nous avons voyagé avec l'agence Fun & Fly, spécialiste des voyages kitesurf et windsurf, avec laquelle nous étions déjà partis en Martinique, à Rhodes et à Cabarete.

20180731_175238

Fuerteventura pratique :

Vous avez le plaisir de reculer votre montre d'une heure. Cette petite sensation plaisante d'un décalage horaire sans les inconvénients du jetlag !

Les Canaries sont en Espagne, donc pas de gros dépaysement. On paie en Euros, et les prises sont en 220v, nul besoin d'adaptateur.

Louer une voiture ? Rien de plus simple. Dans l'hôtel, une borne Europcar est à votre disposition, et le loueur vous apporte la voiture au jour et à l'heure désirés, et vient la rechercher. Si vous préférez une autre compagnie de location de véhicules, vous retrouvez tous les classiques à Costa Calma, à 5kms de là.

Pour en savoir plus et préparer le voyage, le Guide Evasions sur les Canaries a été très utile, de même que le site de l'office de tourisme 

P1070208