20170323_191318

Après une semaine passée dans la poussière et un bureau sens dessus-dessous pour cause de déménagement ce week-end, s’offrir une bouffée d’originalité lors du vernissage de la nouvelle exposition à la Galerie Mondapart.

20170323_191204

Isabelle nous avait encore une fois concocté un univers merveilleux et onirique en réunissant tout à la fois les tableaux en vinyle sur plexiglas et les réalisations en porcelaine de Juliette Clovis.

J'étais arrivée tôt pour profiter de la galerie sans trop de monde, et pouvoir discuter avec l'artiste. J'aime ces moments où le temps est suspendu, où rien d'autre n'importe que la découverte des oeuvres qu'on commente rien que pour vous, une coupette à la main !

20170323_191313

L'art à portée de main, décomplexé, c'est ce que j'aime chez Mondapart.

Juliette Clovis nous emmène dans sa Jungle Baroque, sous le regard envoûtant des héroïnes qui peuplent ses tableaux.

20170323_193101

Superpositions incroyables, ciselées comme de la dentelle, pour former ces visages qui interpellent le spectateur.

20170323_193019

Femmes fatales absorbées par une faune et une flore délirantes, qui les transforment en personnages mythologiques et énigmatiques.

20170323_193042

Bouches rouge carmin, yeux de velours ou transperçants, elles sont d'une beauté surnaturelle, dominatrice.

20170323_191505

Autour d’elles, les bustes en porcelaine achèvent la transformation.

20170323_193249

Elles sont femmes, mais des bois de cerfs ornent leurs têtes.

20170323_191032

Les papillons envahissent les visages,

20170323_193028

Les fleurs transforment leur silhouette.

20170323_191305

Du corail s’épanouit sur une joue ou une épaule.

20170323_193130

Fascinantes représentations de la vie qui pousse là où on ne l’attend pas.

20170323_191055

Comme un éternel recommencement, la vie qui se nourrit de la mort.

20170323_193109

C’est en effet l’impression étrange que j’ai ressentie en observant ces bustes.

Impression confirmée par l’artiste elle-même. La mort vue non pas comme une fin mais comme la porte vers le renouvellement.

20170323_191405

Parmi ces étranges visages parfois un peu morbides, la douce rondeur des œufs apaise.

20170323_191046

Ils invitent à la caresse,

20170323_192958

Et cachent la vie qui éclot de la porcelaine, comme ces oiseaux cachés qui ne demandent qu’à se révéler.

20170323_191147

De la brillance de l’émail soulignée par les becs dorés,

A la matité pure de l’œuf fleuri,

La technique de Juliette Clovis est époustouflante.

20170323_191354

J’ai été totalement absorbée dans la contemplation d’une coupe extraordinaire,

20170323_191226

Jardin d'Eden rempli de fleurs de porcelaine.

20170323_193340

Délicates roses finement ciselées posées sur un parterre de petites fleurs à peine émaillées,

20170323_191233

Brillants chrysanthèmes dont les pétales se détachent en coroles subtiles,

20170323_191245

Les feuilles se mêlent aux fleurs, dans une cascade sublime.

20170323_193153

Des œuvres d’art hors du commun qu’il faut absolument aller voir à la Galerie Mondapart, à Boulogne-Billancourt jusqu’au 4 mai 2017.

20170323_193146

Je vous montrerai bientôt le petit œuf fleuri que je me suis offert, tout à la fois mat et subtilement brillant, à peine émaillé au cœur des fleurs, une pure merveille, que j’ai hâte de récupérer une fois l’expo terminée.

Galerie Mondapart, 80 rue du Chateau, 92100 Boulogne-Billancourt.

20170323_191458