P1060295

Envie de fraîcheur, de verdure après le sable brûlant des plages du Sud ?

Un peu au Nord de Fort de France, je vous emmène vous perdre dans les Jardins de Balata.

P1060369

Bienvenue au Paradis !

P1060274

Ces jardins créés sur la propriété des grands-parents créoles d'un passionné de botanique sont une pure merveille.

20170209_151316

P1060368

Vous déambulez au sein d'une multitude de végétaux tous plus extrardinaires les uns que les autres.

P1060285

Les espèces tropicales du monde entier se retrouvent en harmonie, arbres et fleurs.

20170209_151444

Vous êtes transporté hors du temps.

P1060283

Comme un retour aux ères primaires, loin des hommes et de leur civilisation.

20170209_154604

L'imagination commence à galoper, on croirait presque percevoir dans le bruissement des feuilles, la présence d'un tigre, ou d'une panthère.

P1060308

Plus loin, la densité verte est presque inquiétante, et les souvenirs de Jurassic Park vous reviennent en mémoire,

P1060280

P1060276

et le Ficus Etrangleur vous parait bien envahissant...

20170209_152154

Heureusement, le butinage paisible des colibris vous assure qu'aucune bête féroce n'est embusquée prête à vous dévorer !

P1060304

Je sais, j'ai une imagination débordante et je peux me faire des films sans raison aucune (vous ai-je déjà avoué que j'ai peur du noir ?!)

P1060305

J'ai gardé pour bien des choses, une âme d'enfant. Je regarde souvent avec mes lunettes roses comme chantait Alain Souchon dans le Soldat Rose.

Je digresse, revenons dans la forêt tropicale.

P1060324

Même les fleurs sont étranges.

P1060286

P1060287

D'une beauté insolite.

P1060361

Presque surnaturelle.

P1060313

Parfois je me demande si ces fleurs sont vraies, tant elles paraissent figées.

20170209_152408

P1060277

Doigts écarlates ou bicolores pointés vers le ciel,

P1060297

Roses de porcelaine qui portent bien leur nom.

P1060299

Je me souviens que Papa en ramenait d'Afrique du Sud lors de ses déplacements.

Ces fleurs magnifiques n'ont pas la beauté gracile, ondoyante et paisible des fleurs de nos contrées.

P1060298

Elles sont imposantes,

P1060314

Majestueuses,

P1060307

Souvent rigides,

P1060340 - Copie

Et n'en sont que plus fascinantes.

P1060302

P1060341 - Copie

Au détour d'un sentier, une petite porte en bois s'ouvre sur un chemin de ponts suspendus qui montent dans la canopée.

La balade prend de l'altitude.

P1060348

Vous surplombez soudain la forêt et les jardins à plus de 15 mètres de hauteur.

Vus de la cîmes des arbres, les Jardins n'en sont que plus beaux.

P1060326

Les ponts se balancent sous les pas, mais sans danger, les filets vous protègent, et vous évoluez au-dessus du vide au mépris du vertige.

P1060321

Puis vous quittez la canopée pour rejoindre le sentier qui serpente au milieu des fougères arborescentes.

Les crosses enroulées, telles des sceptres de cardinaux écolo, font un peu frémir Héloïse qui les prend d'abord pour des serpents avant de réaliser leur innofensivité.

P1060327

Une fois déroulées, la majesté de ces fougères gigantesques se dévoile, impressionnante.

P1060328

Foison de feuillages colorés,

P1060353

P1060357

De formes qui semblent découpées au laser.

P1060284

La douceur de la maison créole apparait enfin au bout de l'allée principale.

P1060267

P1060359

P1060363

P1060364

P1060365

On retrouve le vol stationnaire des colibris autour de la mangeoire.

P1060263

P1060265

Au loin, les pitons rappellent le volcan plus au Nord, présence imposante et menaçante. 

P1060367