L'âme du monde

Cela fait un moment que je ne vous ai pas parlé littérature par ici.

Ce n'est pas faute d'avoir lu...Je n'ai cependant pas eu la main heureuse ces derniers temps. Parmi toutes mes lectures, aucune n'a trouvé grâce à mes yeux, jusqu'à dimanche dernier.

J'en ai abandonné certaines (ce qui m'arrive très rarement), j'ai tenu jusqu'au bout pour d'autres, mais au prix d'un agacement croissant à chaque page tournée (Mange, Prie, Aime, ce best-seller m'a vraiment déplu), j'ai même voulu faire confiance au bibliothécaire, mais je l'ai regretté aussi (décidemment, rien ne vaut les conseils de ma libraire préférée, j'ai nommé Marie !).

Bref, quand j'ai ouvert ce petit ouvrage d'une centaine de pages, offert par Lorenzo samedi dernier, j'étais en manque de belle lecture, de pages avidemment tournées, de dégustation de mots, de tournures de phrases, d'une belle histoire.

J'ai su dès les premières lignes que ma série noire des lectures inintéressantes était terminée !

L'âme du monde, un titre mystérieux, évocateur d'une présence qui nous dépasse et nous enveloppe.

Sept sages de toutes religions et courants philosophiques confondus sont habités par le même rêve, le même pressentiment, que la fin du monde est proche, et sont guidés par cette même intuition qui les mène vers un monastère tibetain.

peintures-aquarelle-un-temple-bouddhiste-au-l-7424427-002-2-d3ad9-cc038_big

Crédit-Photo My Little Market

Ils ignorent tous la raison qui les a poussés là. Ils ne se connaissent pas, mais vont ensemble deviner les desseins profonds de l'âme du monde, qui leur commande de transmettre leur sagesse, ultime message adressé aux hommes, comme un passage de témoin à destination des survivants.

Mais si le monde est détruit, comment conserver un message ? Comment se transmettra l'enseignement des sages ?

Par la parole.

Reprenant ainsi des méthodes ancestrales, les sept sages vont enseigner à deux jeunes adolescents la synthèse du meilleur de l'homme, insufflée par l'âme du monde, cet esprit divin créateur que tous reconnaissent, quelle que soit leur religion.

Sept jours pour enseigner toute la sagesse de l'univers. Sept jours avant que le monde ne change définitivement.

BigMandala

Ce tout petit livre est une parabole.

Un condensé de bon sens, de bonté, de beauté aussi. Parfois un peu simplistes, et pourtant si évidents, les enseignements de chaque sage amènent le lecteur à s'interroger sur lui-même, sur sa perception du monde d'aujourd'hui, de l'ordre social dans lequel il évolue, de sa fatuité aussi.

Chaque chapitre est à lui seul un trésor de sagesse, et la semaine qu'il nous décrit nous plonge dans la bienveillance, et dans une profonde réflexion sur le sens de l'existence, la vraie liberté, l'acceptation de ce que l'on est, l'amour aussi, sans jamais être moralisateur.

Je retiendrai de cette lecture l'impermanence de toute chose, et la nécessité de vivre l'instant présent pleinement. Ce livre m'a rappelé certains passages des Pensées de Marc-Aurèle, ou  cet enseignement de Sénèque :

"Hâte toi de bien vivre, et songe que chaque jour est à lui seul une vie".

Frédéric LENOIR nous offre un petit condensé de philosophie, à savourer sans modération.

Ouvrez chaque page de ce livre avec votre coeur, et confiez-le à l'âme du monde...

La grande amibition qui doit guider ta vie, c'est de développer le meilleur de toi-même.