Carte d'Oléron

English translation below

Devenir ilien le temps des vacances ? C'est ce que nous avions décidé pour la cuvée 2014 de nos vacances d'été en choisissant Oléron pour destination.

En fait, c’est à peine si on réalise être sur une île...

Pont d'Oléron

L’immense ruban du pont fait oublier qu’il fut un temps, on accostait en bateau pour venir passer ses vacances dans l’air vivifiant de l’Océan.

Notre charmant voisin, un jeune homme de 93 ans, nous a raconté ses premières vacances ici, en 1928. Il avait débarqué à bras d’hommes à marée basse…

Ma première impression ? C’est l’odeur des pins omniprésente et envoutante.

Pine trees Oléron

Sans le savoir, nous avons eu la bonne idée de poser nos valises dans le coin le plus joli de l’ile (selon moi), au cœur de l’immense forêt de pins de Saint-Trojan.

D’un côté les marais salants aux couleurs douces, dégradés de gris, toute une gamme de verts.  Les petits hameaux de pêcheurs aux maisons basses, volets bleus, verts ou gris. Tout a un charme désuet. Ces paysages doux inspirent le calme, tout comme les petites impasses bordées de roses trémières appuyées sur des murs de pierre, qui me fascinent tant je les trouve belles.

Oléron 20141

Oléron 20141-001

De l’autre côté, l’Océan et ses plages immenses d’un sable si fin qu’il caresse le pied. Des kilomètres de plage et quasiment personne… un rêve.

 Oléron 20142

En pédalant à travers la forêt, j’aime le bruit de l’océan, des vagues qui déroulent parfaitement. Au détour du chemin, on découvre la plage, et après la douceur entêtante de l’odeur des pins, c’est le vent chargé d’iode qui vous cingle le visage. On débaroule la dune pour aller plonger dans le bouillonnement des vagues.

 Oléron 20142-001

Puis on repart, épuisés et heureux, retrouver les roses trémières et les volets bleus.

La porte grise

Grand Village où nous séjournions est très résidentiel. De jolies villas dans les pins. Le vieux bourg est plus typique et le Port des Salines, au cœur d’un marais salant, offre une vue de carte postale.

Port des Salines

Là se trouve un trésor : Le Relais des Salines, petit restaurant atypique qui vaut le détour. Il est tellement réputé (Fooding, Gault et Millau et j’en passe…) qu’il faut réserver plusieurs jours à l’avance.

 Oléron 20142-002

Saint-Trojan-les-Bains, à quelques tours de roue de vélo, est une jolie station balnéaire, lancée à la Belle Epoque. Quelques maisons rococo comme on en trouve aussi en Normandie, des rues piétonnes commerçantes et animées, et une halle couverte où l’on peut trouver des produits du terroir magnifiques.

 Oléron 20142-003

En cheminant dans la forêt, on arrive à la jolie plage du Gatseau, très protégée et donnant sur le Pertuis de Maumusson, ce chenal qui sépare l’ile du continent. Une fois la pointe du Gatseau dépassée, c’est un tout autre spectacle, et l’Océan reprend ses droits.

 Oléron 20142-004

****

Becoming an islander for the holidays… To be honest, you hardly realize you’re on an island  due to that huge bridge linking Oleron to the continent. Time when you were reaching the island by boat is far away. Our lovely neighbour (a young fellow of 93 years old !) told us his first visit here, in 1928 and how the passengers where disembarked on men’s back at low tide !

 My first impression was the scent of the pine trees. It’s everywhere and marvelous.

Lucky were we to have chosen this part of the island for vacation as it is, on my opinion, its best part, nested in the middle of the great and beautiful pine forest of Saint-Trojan.

On one side, the salterns, all in grey and green colors. Lovely fishermen villages, old houses with their blue, or green, or grey shutters so typical of the island.

While cycling in the forest, you can hear the ocean roaring in the distance, and suddenly the long ribbon of the beach appears, and the sweet smell of the pines is covered by the salty air carried by the wind. You leave the bicycles to run down the dunes and dive in the waves.

Exhausted and happy, you cycle back to the quiet village and the peaceful sight of  hollyhocks and blue shutters.

We stayed in Grand Village, a small residential place, full of lovely houses in the pines. The old village is more typical, and the famous Port des Salines looks like a postcard. You can find here a treasure : a tiny restaurant called Le Relais des Salines, like a fisherman hut, but it’s worth waiting for a week or so to book a table as it is absolutely amazing.

 A couple of miles away is Saint Trojan les Bains, the first seaside resort of the island launched in the 19th century. Old houses just like in  Normandy here and there, pedestrian streets for shopping, and a wonderful covered market where you can find excellent local products (fish, sea food, cheese…).

Not far away, the lovely beach of Gatseau offers a great view on Maubusson’s Pertuis (the chanel between the island and the coast). Sea is peaceful here, but as soon as you go round the point, a totally different scenery appears... the roughness of the ocean.