Dans la littérature américaine, j’aime les sudistes, ces histoires qui racontent des états où la vie s’écoule lentement partagée entre la douceur de vivre et la violence des relations humaines.

La beauté des paysages, l’immensité du Mississippi qui fascine et envoute, l’animation colorée de la Nouvelle Orléans, les grandes maisons à colonnades et leurs bals de la bonne société où tournent les robes chatoyantes, l’accent trainant du Sud…

In American litterature, I love writers from the Southern States and their stories where life is easy and slow, but where violence is also part of it.

The beauties of the sceneries, the fascinating and enchanting wideness of Mississippi, the hustle and bustle of New Orleans, the huge mansions with patios, and good society balls where shimmering evening dresses turn , the drawling accent of the South...

Mississipi, rien que le nom est une invitation au voyage…

Mississippi, an invitation to travel...

Quelle que soit l’époque, les Etats du Sud m’attirent. Je m’imagine voguant sur le Mississippi dans un bateau à roue à aube, laissant le temps filer en contemplant la nature, ou quelque part dans les bayous ; me balader le nez en l’air dans le quartier français de la Nouvelle Orléans, manger un Jambalaya dans une échoppe et conjurer les mauvais sorts.

Every era of history of these southern States appeals me. I can imagine myself on a waterwheel boat, as the time flies by while watching nature from the deck, or in a bayou. Wandering around  in the French Quarter, eating there a jambalaya and ward off bad luck.

Je n’y suis jamais allée, mais des livres m’y ont emmenée, voyageuse immobile et rêveuse.

I never went there but with  books, still and dreaming traveller.

Enfant, j’ai découvert le Sud à travers les aventures de Tom Sawyer et Huckleberry Finn (quand j'ai découvert dans la boulangerie à côté de mon bureau qu'un sandwich s'appellait "Huckelberry", je n'ai plus jamais regardé le boulanger du même oeil ! En voilà un qui était resté attaché à ses lectures d'enfance, et cela l'a rendu tout de suite plus sympathique! Mais je suis hors sujet, donc je reprends !!)

J’ai pleuré la ruine de Tara et l’incendie d’Atlanta aux côtés de Scarlet O’Hara.

Plus tard, j’ai adoré l’horrible Ignatius et ses frasques dans la Nouvelle Orléans.

J’ai dansé dans une de ces belles maisons dans les années 50, grâce à 4 amies d’enfance, les Ya-Ya et leur vie dorée dans une Louisiane de carte postale.

J’ai frémi en lisant le destin tourmenté des Wingo isolés sur une île de Caroline du Sud à l’atmosphère angoissante, et dont de terribles évènements seront à l'origine de toutes leurs névroses d'adultes.

J’ai été entraînée par une bande de copains de Charleston, tous si différents et pourtant unis par une amitié sans faille.

Mark Sway m’a empêchée de dormir avec la mafia à ses trousses.

A Jackson, j’ai rêvé d’amener  Aibeleen, Minny et les autres à me raconter leur vie, leur condition de bonnes dans des familles plus odieuses les unes que les autres.

A Whistle Stop en Alabama, j’ai savouré les beignets concoctés avec amour par Idgie et Ruth.

Dans une petite ville d’Alabama, j’ai suivi le combat d’Atticius Finch et de ses enfants pour prouver l’innocence d’un homme.

La maison et l’histoire tragique de Sethe, esclave affranchie m’ont longtemps hantée...

Dans la vallée de la Salinas, en Caroline du Nord,  la nature humaine s'est révelée dans toute sa complexité à travers les jumeaux Caleb et Aaron et le destin des familles Trask et Hamilton. James Dean ayant à jamais immortalisé Caleb.

J’en ai sans doute oublié, mais cette petite sélection est pour moi le souvenir de lectures passionnantes et de moments merveilleux.

Si vous aussi avez aimé des livres de cette sélection, faites-moi partager vos impressions. Si vous en connaissez d'autres, mille mercis de me les faire découvrir ! Et si vous avez eu la chance de voyager dans le Sud des Etats-Unis, racontez-moi !

I discoverd South when I was a kid with Tom Sawyer and Huckleberry Finn ( I recently tasted a sandwich named "Huckleberry" in a bakery near my job, and I now consider the baker differently ! He sounds immediately nicer , as he seems to be attached to the books of his chilhood).

I cried and cried  beside Scarlet O'Hara on the ruins of Tara or wathcing the big fire of Atlanta.

Later, I adored the awful Ignatius and all his mischieves in New Orleans.

I danced with the Ya-ya in the fifties; 4 friends met in childhood, and their golden and easy life in a Louisiana that sounds like a cliché.

When I was older, I was frightened by the tormented fate of the Wingo family, isolated on an island in South Carolina, where the nerve-racking atmosphere and the terrible events that happened will be the beginning of all their neurosis later.

I met a bunch of friends from Charleston, all differents but linked by an unfailing friendship.

I lost sleep as Mark Sway had Mafia at his heels.

In Jackson, I have dreamed to lead Aibeleen, Minny and others to tell me the story of their lives, their day to day condition as maid in odious families.

I enjoyed my friend green tomatoes at Whistle Stop Cafe in Alabama, cooked  by Idgie and Ruth, with all their love.

In a little town in Alabama, I shared the fight of Atticius Finch and his kids, to prove the innocence of a man.

The tragical story of Sethe, a freed slave, and her house haunted me for a long time.

In the valley of La Salinas, in North Carolina, I realized the complexity of human being through twins Caleb and Aaron, and the fate of two families, the Trask and  the Hamilton. James Dean is Caleb for ever.

I am sure I have forgotten some books. But this little list brings memories of great moments and fascinating readings.

If you've also enjoyed one of these books, please share with us your feelings. And if you've other references, I would love to discover them!

And above all, if you had the chance to travel in the South of United States, tell us how it was !

Les livres / the books :

Tom Sawyer de Mark Twain

Autant en emporte le Vent (Gone with the wind) de Margaret Mitchell

La conjuration des imbéciles (a confederacy of dunces) de Peter Kennedy Toole

Les divins secrets des petites Ya-Ya (the divine secrets of the Ya Ya sisterhood) de Rebecca Wells

Le prince des marées (Prince of Tides) et Charleston Sud (Charleston) de Pat Conroy

Le Client (the Client) de John Grisham

La couleur des sentiments (the Help) de Kathryn Stockett

 Beignets de tomates vertes (Fried green Tomatoes) de Fannie Flagg

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur (To kill a mocking bird) d’Harper Lee

Beloved  de Toni Morisson

A l'est d'Eden (East of Eden) de John Steinbeck (pour lequel il a reçu le Prix Nobel de Littérature)

 

Les photos (sauf celles des livres) sont piochées ça et là sur le net, mais impossible de me souvenir des crédits photos !