Je me promène souvent dans la blogosphère, et lors d’une de mes balades, j’ai déniché Lost and Found in London, un blog plein à craquer de bonnes adresses et de billets à l’humour pétillant publiés par une française ravie d’être exilée là-bas.

http://lostandfoundinlondon.wordpress.com/

Une de ses trouvailles est un site qui livre tous les ingrédients et la recette allant avec, pour un plat zéro défaut. Jusque-là, rien d’exceptionnel, mais j’ai surtout retenu l’idée qui allait avec : wine and music pairing, la petite cerise sur le gâteau. Parce qu’il ne suffit pas que la recette soit originale et le plat délicieux, si vous le dégustez dans une ambiance terne, avec un vin qui ne s’accorde que mollement, il n’aura pas toute sa saveur.

J’aime le vin, mais je n’en bois que lorsque l'occasion s'y prête car il faut qu’il y ait une vraie alchimie pour que je l’apprécie pleinement. En fait, juste déguster ne m’intéresse plus beaucoup si je ne suis pas entourée de mes amis, si l’atmosphère n’est pas chaleureuse… Lorsque ces petits moments de plénitude arrivent, c’est le bonheur.

Alors l’idée d’associer non seulement un vin magnifique mais aussi une musique est certes assez naturelle, mais le faire en mûrissant la réflexion sur l’accord parfait est une vraie expérience et l’expression d’une certaine idée du bien-être.

Romanée et orchidée

Le choix du vin n'est généralement pas un problème. Ma cave commence à être mature et les bonnes bouteilles sont prêtes à être dégustées.

En revanche, le choix musical n'est pas chose aisée. Entre choisir la facilité de ce que j'appelle les musiques d'ascenseur, mode "Lounge" oblige, l'ambiance jazzy, écoutée et réécoutée à tel point que je n'en peux plus dès les premières notes, ou une sélection plus pointue de musique classique ou de musique plus contemporaine, que faire ? Il ne faut pas que la musique prenne le dessus sur la conversation et que l'esprit s'évade en l'entendant, plongeant la tablée dans un silence total.

Il ne faut pas non plus que tout le monde se mette à chanter...quoique, ça peut être assez drôle !

Le compromis parfait est une musique  dont on se rémémorera ensuite la présence en l'assimilant au bien-être éprouvé, tout en étant suffisamment discrète pour ne pas plomber l'ambiance.

Lors de notre dernier diner, j'ai demandé à Parrain Laurent alias Lorenzo, Virginie et Bénédicte quelle serait leur sélection idéale.

Vosne Romanée

Pour sublimer un Vosne Romanée du domaine Chantal Lescure, qui accompagnait une blanquette de veau, il fallait une musique chaleureuse, des voix profondes et enveloppantes. Voici la sélection musicale :

Round Midnight, revu par Gotan Project et Chet Baker

Sorry, seems to be the hardest word, par Terez Montcalm (elle a une voix sortie de nulle part!)

Devil or angels, et Places, par Lou Doillon

I see ghost, par As Animals

Siren Calls, par Cats on Tree

Wasting my young years, par London Grammar

The Curse et Riverside, par Agnes Obel

Blissful moments that’s all I need !