Montparnasse, ses brasseries mythiques, et un drôle de restaurant aux grands hublots où accostent les inconditionnels de poissons et de fruits de mer de Paris.

La décoration interieure n'est pas de toute première fraîcheur, les clients ont parfois l'air de sortir du musée Grévin tant les liftings les ont figés, mais qu'importe, les produits de la mer sont d'une qualité exceptionnelle.

Un de mes avocats est un client assidu de cet endroit et nous avons fêté à deux reprises l'issue d'un dossier aussi épineux qu'un oursin.

Il fallait bien deux déjeuners délicieux pour se remettre de nos années de calvaire et de procédures à rallonge !

En entrée, les carpaccios de daurade, bar, saumon sont fondants, juste arrosés d'un filet d'huile d'olive et de citron. Quelques crevettes grises parfument notre palais de leur saveur délicate.

Puis, pour les plus affamés, vient le Chateau des feuilles, un homard servi dans une sauce aigre-douce. Pour ma part, j'ai préféré des St Jacques au naturel.

Le tout accompagné d'un Beaune Clos des Mouches de Joseph Drouhin, exceptionnel.

Enfin, les desserts ...une merveille.

L'ile flottante ressemble à un iceberg gigantesque, aérien et délicatement vanillé.

Mais la palme des desserts revient au baba au rhum, monstrueusement bon. Il faut goûter la chantilly servie avec, d'une légéreté rarement dégustée !

Chez Le Duc

Autant dire qu'il est quasiment impossible de travailler ensuite.

L'après-midi passe mollement à contempler les codes Dalloz...

Le Duc, 243 boulevard Raspail, Paris 14e