DSC05258

J’avais épuisé toutes mes lectures et rien à me mettre sous la dent pour un long weekend.

Au hasard d’une discussion j’évoquais ce manque cruel à Cousinette Chérie qui me confia, émue, son livre préféré : The History of Love de Nicole Krauss.

Nos liens de parenté sont pourtant très éloignés mais qu’importe, nous sommes aussi proches que si nous étions sœurs. Ses goûts littéraires sont aussi les miens, alors je ne pouvais qu’ouvrir en confiance ce roman mystérieux.

Cousinette Chérie étant un doux mélange cosmopolite, autant new-yorkaise que parisienne, c’est forcément en anglais que je devais découvrir cette merveille.

Si vous avez lu « Extrêment fort et incroyablement près » de Jonathan Safran Foer, son mari, vous ne serez pas surpris par l’univers un peu fantomatique de Nicole Krauss.

Il y est question du passé, des souvenirs doux ou douloureux, d’une histoire d’amour malheureuse, de la guerre, de l’holocauste, de la fuite, du déracinement et de la survie dans un ailleurs qui vous est tellement étranger et où vous n’êtes qu’un étranger.

Je me suis attachée à Leo Gursky, à la quête de son passé, de son talent envolé, à la jeune Alma qui cherche à découvrir d’où vient le livre adoré de son père disparu, l’Histoire de l’Amour. Et une ville, New-York, dont la puissante présence façonne le livre.

Il faut dévorer ce livre magnifique, à l’écriture originale et d’une très grande sensibilité. « L’Histoire de l’amour » est traduit en français et publié chez Gallimard.

"Parfois je n'ai pensé à rien et parfois j'ai pensé à ma vie. Au moins j'avais une vie. Quel genre de vie? Une vie. Je vivais. Ce n'était pas facile. Et pourtant. J'ai appris que peu de choses sont insupportables".